SHSC | Accueil
Conférence: À l’orée de la vie… Saint-Mathias
Vendredi, 11 Novembre 2016 00:00

 

YvanMorierLes souvenirs d’une enfance qui s’est déroulée à Saint-Mathias dans une ferme du rang des Trente, tel sera le sujet de la prochaine conférence que propose la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly le dimanche 20 novembre, à 13h30.

 

Exceptionnellement, cette conférence aura lieu à Saint-Mathias, à la salle Pauline-Casavant située 99, rue Lussier.

Lire la suite...
 
Des chemins praticables, la hantise de nos ancêtres
Jeudi, 10 Novembre 2016 00:00

 

routeLes curés qui visitent les malades d’un bout à l’autre de leur paroisse; les militaires qui doivent déplacer troupes et bagages, les habitants qui désirent se rendre à l’église ou au marché, les médecins, les marchands, les voyageurs, tous s’inquiètent des conditions des chemins. Les distances, le climat, les embâcles de glace, les rivières à enjamber, les péages aux traverses, les saisons, tout peut perturber les déplacements. Le lecteur notera que, de 1704 à 1815 et souvent au-delà de ces dates, les chemins ont constitué les «débris de l’histoire». Lisons quelques témoignages:

Lire la suite...
 
Les pionnières de l’instruction publique
Jeudi, 10 Novembre 2016 00:00

 

CAHIER 40001Les maitresses d’école, ces «demoiselles qui montraient l’école» (comme on disait faussement), ont été autrefois d’audacieuses entrepreneur(e)s. Souvent isolées dans leur école de rang, elles devaient seules entretenir les locaux, chauffer le poêle, balayer le plancher, pomper l’eau, pelleter la neige avant les premiers arrivés. Elle devaient aussi se faire conduire et ramener à leur école, matin et soir, ou bien s’installer à l’étage pour les nuits, se nourrir sur place. Soigner, habiller, consoler, animer, tempérer, parfois punir, parfois féliciter les écoliers en besoin. Elles devaient même, à une certaine époque, prélever la contribution obligatoire des parents et souffrir les «enfants pauvres exempts de payer cette somme».  À la fin du trimestre, aller chercher son salaire au bureau de la Commission scolaire.

Lire la suite...
 
Les déboires du curé de Chambly, chargé de mission
Vendredi, 21 Octobre 2016 00:00

 

PM MignaultFondsfamilleBourassaMonseigneur de Boston me donne tous les pouvoirs pour son diocèse. Je ne sais jusqu'où il s'étend, ni si le lac Champlain en fait partie ou non. J'aimerais en connaître les limites au cas où on m'appellerait pour quelques malades ou quelque autre chose.

 

On est le 5 mai 1818, le curé de Chambly, Pierre-Marie Mignault, informe son supérieur de la mission qui lui échoit. À l’automne 1819, il fait un court rapport de sa visite chez les catholiques du lac Champlain. Voici la suite de sa lettre.

Lire la suite...
 
Danses et contredanses à Chambly
Vendredi, 21 Octobre 2016 00:00

 

BANQ Canadian_minuetsUne étonnante affirmation du curé Mignault de Chambly nous a laissé pantois. Nous qui croyions, comme beaucoup de personnes, que le clergé canadien bannissait les danses dans les maisonnées d’hiver. Nous étions convaincus que l’Église n’était que rabat-joie, renfrognée, ennemie de la gaieté. Une Église sans sourire, méfiante et soupçonneuse. D’ailleurs, le cinéma et le roman ne nous ont-ils pas habitués à cette caricature du curé de village qui pourchasse les meneurs de bal, les mondanités de salon, et qui tonne en chaire contre les passe-temps et les délassements.

Lire la suite...
 
Sur la rue Bernadette-Laflamme
Vendredi, 21 Octobre 2016 00:00

 

bernadette laflamme_rueIl y a une rue Bernadette-Laflamme à Chambly. Cette rue, située dans le nouveau quartier traversé par le boulevard Anne-Le Seigneur, honore la fondatrice de la Société d'histoire de la seigneurie de Chambly.

Lire la suite...
 
Goto Top