SHSC - Dernières nouvelles

 Selon les données du cadastre de 1867, cet emplacement et sa maison appartenaient au marchand John Hackett (1810-1887) épicier et hôtelier originaire de Montréal, qui s’installe à Chambly en 1841.

La famille de l’irlandais John Hackett et de Margaret Murray est composée de sept enfants dont une deviendra religieuse chez les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame. Sur le terrain numéro 90 au cadastre de Chambly-Canton, Hackett possédait «une maison de pierre à deux étages», qui a servi de magasin et de bureau de poste. John Hackett était aussi propriétaire du terrain no 108, où sont construits l’actuelle église Très-Saint-Coeur-de-Marie et le presbytère.
 
MaisonBenjaminDraperCette imposante maison de pierre aurait été auparavant la propriété d’un autre irlandais, Benjamin Draper (1801-1863), fondeur, forgeron et entrepreneur. Il opère une «manufacture de pelles» installée sur les rives du Richelieu. L’entreprise a été rasée totalement par le feu le 15 mars 1856. Mais la fabrique de pelles renaitra sous la gouverne d’autres entrepreneurs, tels que Ambroise Kent et Prosper Lemoine.
 
Nous remarquons sur la photo que la maisonnette blanche existe encore, face à la rue Lafontaine. Il y a eu dans cette maison une succursale bancaire. Le Journal de Chambly l’a aussi occupée quelques temps.
 
Paul-Henri Hudon 

Source et photos: Archives de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly.

 

alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..