SHSC - Ressources historiques

Si le niveau du bassin a atteint une hauteur inquiétante en cet hiver 2003-2004, on peut se consoler en songeant que le phénomène n’est pas nouveau. Déjà en 1741, l’intendant Hocquart informait le ministre d’un problème d’inondation à Chambly :

«Le fort Chambly a été inondé au Commencement de cette année par une digue qui s’est faite au bas du bassin, l’eau a monté jusqu’à trois pieds pardessus les planchers, et, le 17 du mois passé[1] , elles n’étoient pas encore retirées ».[2]

 

[1]Janvier

[2]AN, colonies, C11A, vol. 75