SHSC - Ressources historiques


Cet artiste a laissé quelque souvenir dans la tradition théâtrale de Montréal, ayant été en quelque sorte un audacieux pionnier dans les arts de la scène. En quittant Chambly en 1946, Palmieri (pseudonyme de Joseph-Serge Archambault) laisse cette lettre, adressée au maire de l’époque, Armand Auclaire, et publiée dans un hebdomadaire local:


palmieri2«N’ayant pu saluer personne, à cause de mon départ précipité de Chambly-Canton, me serait-il permis de vous expédier la présente qui sera chargée de vous offrir,à vous personnellement, à MM. les conseillers, à toute la population de Chambly, l’expression de mes respectueux hommages et la reconnaissance profonde que j’éprouve envers tous ceux au milieu desquels j’ai vécu pendant vingt et un ans. En vous quittant tous, j’emporte avec moi au plus intime de mon âme, un grand et beau souvenir, celui d’une population affable et bonne qui a toujours eu pour moi, une grande et sincère amitié. À toute la population de Chambly, j’offre en en les exprimant avec mon coeur, mes meilleurs voeux de bonheur et de prospérité.»


Le journal ajoute: «À M. J. S. Archambault, l’ancien propriétaire de l’auberge Chez Palmieri, le prestigieux artiste dramatique qui faisait pleurer les foules par son feu sincère et émouvant, le talentueux directeur de nombreuses troupes et théâtres de Montréal, le parfait gentilhomme, l’auteur de l’intéressant volume: “Mes souvenirs de théâtre”, la population de Chambly-Canton offre ses voeux de bonheur dans sa paisible retraite et conserve de lui un souvenir ému».


Paul-Henri Hudon
 
Photo: fonds Conrad-Beauvais, P011.p221. Identifié par M. Beauvais, comme étant Joseph-Serge Archambault.

Journal L’Album Universel.

Le Richelieu, 16 mai 1946.

 

alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..