SHSC - Ressources historiques

 

En novembre 1832, Mgr Lartigue, évêque de Montréal, écrivait à son coadjuteur, Mgr Tessala:  «Je me propose de présenter très bientôt aux trois branches de notre législature, en qualité de légataire universel de feu M. Girouard, une pétition pour l'incorporation et amortissement du collège de Saint-Hyacinthe, conformément à la note de Lord Aylmer et à M. Girouard, pour laquelle le ministre des Colonies signifiait officiellement que, si notre législature passait un bill pour l'accorder, il (le ministre) conseillerait à Sa Majesté de le sanctionner.


Mais je crains que la même demande, que M. Mignault s'obstine à faire aussi cette année pour celui de Chambly, ne nuise à la mienne. Si vous pouvez appuyer de votre mieux et efficacement ma pétition à ce sujet, ce sera un grand service rendu à la religion dans ce district. signé Telmesse».


Mgr Lartigue, évêque de Telmesse, ajoute:  «L'ex-jésuite et peintre I. Plamondon que j'avais demandé pour mon école, m'a manqué pour aller à Chambly, par un malentendu de l'abbé Desjardins...»


Nous pensons qu’il s’agit d’Ignace Plamondon. Ignace Plamondon (1796-1835), élève, à Paris, de Jean-Baptiste Guérin dit Paulin-Guérin, chez qui il entra en juillet 1826, sous le patronage de l’abbé franço-canadien Louis-Joseph Desjardins, serait le cousin d’Antoine Plamondon (1804-1895), peintre. Il est revenu au Canada en 1830. Ignace Plamondon est cependant moins renommé que son cousin Antoine.   


En novembre 1833, Mgr Lartigue écrivait au directeur du collège de Saint-Hyacinthe: «Je consens à l'entrée de M. Plamondon dans votre collège pour les fins mentionnées. Mais faites avec lui les arrangements nécessaires, car je n'ai pas le temps de m'en mêler. Il faudra pourtant vous informer de M. Mignault auparavant s'il n'a aucun sujet de se plaindre de lui. Vous insisterez comme de raison sur ce qu'il enseignera, gratis, quelques élèves bien disposés du collège et plus particulièrement M. Larocque, s'il a le goût et l'aptitude au dessin».


En 1834, il y avait au collège de Chambly un étudiant du nom de “Louis Plamondon”. Selon une résolution de la corporation du collège, agréée le 21 décembre 1836, le curé Mignault, nommé procureur général, s'est adjoint M. Plamondon, comme administrateur. Il nous a été impossible d’identifier ces deux derniers. Nous ignorons leur filiation avec les peintres Plamondon.


Paul-Henri Hudon


Sources:

- Archives de l’archidiocèse de Montréal, lettre de Mgr Lartigue à Mgr Tessala, coadjuteur et administrateur, 7 novembre 1832.

- Lettre de Mgr Lartigue à Jean-Charles Prince de Saint-Hyacinthe, 27 novembre 1833.

- Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique.

- Magazine Cap-aux-Diamants, vol 5, no 3, p. 69. Mario Béland. Le joueur de Cornemuse.

- Illustration. Internet; Palette de peintre.


alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..