SHSC - Ressources historiques

 

ecuriesAu début du 20e siècle, à Chambly, on copiait les lords britanniques. On jouait au polo à cheval. On roulait en Rolls Royce. On embauchait des jardiniers pour les serres de fleurs et des “grooms” pour les pur-sang de Monsieur. Madame était servie au lit par ses domestiques. Et pour faire bon bourgeois, on prenait le “five o’clock tea” en distinguée compagnie.

 

 

 

JeanBaptisteNectaireGalipeauJean-Baptiste-Nectaire Galipeau (1849-1918) est un personnage totalement oublié à Chambly. Pourtant la rue Galipeau commémore son nom. À Chambly-Canton, il occupait le pupitre principal de l’école modèle située sur la rue Saint-Jacques où il enseignait le jour. En outre, M. Galipeau tiendra une école du soir pour les jeunes gens se préparant au commerce.

 

 

AubergeDubuc001aElle longeait le canal de Chambly, près du pont 3, depuis la fin  des années 1800. L’auberge-restaurant bien campée, avec son âtre de pierre, était bien visible depuis le canal de Chambly. On reconnaissait de loin ses lucarnes à pignons. On l’a connue récemment sous le nom Aux Berges du Canal, où nous recevait, derrière l’antique comptoir, le sympathique propriétaire René Horisberger. Petit restaurant chaleureux et invitant, café terrasse où les cyclistes s’attardaient avant de poursuivre sur le chemin de halage jusqu’a Saint-Jean. Elle  n’est plus.


ecurie golfDes chercheurs spécialisés en histoire des sports m’ont souvent répété que le premier terrain de golf dans l’histoire du Québec aurait été inauguré à Chambly. Vérification faite, il semble que le Royal Montreal Golf Club, fut fondé à Montréal en 1873 par des Écossais, et le Murray Bay Golf Club, dans les années 1890. Ce qui est certain, c’est que la pratique du golf prend effectivement son essor dans les années 1920. Dans la région de Québec, à ce moment, on trouve: le club de golf Lorette, celui d’Orléans et le “Quebec Golf Club, pour en nommer quelques-uns. Ce fut le cas à Chambly.